Renforcer les droits de l'homme et l'éthique en science

Les Académies suisses des sciences s'engagent de différentes façons aux sujets des droits de l'homme et de l'éthique.
 

Droits de l'homme

Le «Délégué aux droits de l'homme» des Académies suisses des sciences travaille à l'interface entre les sciences et les droits de l'homme. Martina Caroni, Professeure de droit international, de droit public et de droit comparé à l'Université de Lucerne excerce cette fonction depuis 2017. Le Délégué prend des mesures appropriées en cas de violations des droits de l'homme à l'encontre de chercheuses et chercheurs et en lien avec leurs travaux scientifiques et elle promeut l'importance des droits de l'homme dans les sciences. Elle ou il sollicite la coopération avec des partenaires au niveau national (p.ex. Scholars at Risk Switzerland) et international (p.ex. International Human Rights Network of Academies and Scholarly Societies).
 
Conférence internationale «Academic freedom: a universal right at stake!?» (2017)
 
La liberté académique est un principe fondamental essential à la conduite de la science et à son progrès. Elle englobe l’engagement dans la pratique de la science et l’échange d’idées scientifiques sans interférence ni suppression. Bien qu'ils soient garantis dans plusieurs constitutions nationales et au niveau international, les droits associés à la liberté académique sont de plus en plus souvent entravés à différents endroits et de différentes manières ces dernières années. Gravement préoccupée par cette tendance, la conférence a abordé ses implications au niveau individuel et institutionnel ainsi que les contre-mesures possibles.
 
Workshop «Responsabilités éthiques et juridiques en matière de recherche internationale» (2016)
 
Tout chercheur actif sur le plan international peut se trouver confronté à des questions éthiques ou juridiques difficiles; on pensera, par exemple, à la coopération avec des structures politiques corrompues sur place, à la participation aux projets financés par des ressources d'origine douteuse ou à la coopération avec des chercheurs dans des pays soumis aux sanctions internationales. Faisant suite à un rapport de l'Académie néerlandaise des sciences, ce symposium se penchait sur responsabilité en matière de recherche internationale à l’aide d’exemples concrets.
 
Conférence internationale «The Human Right to Science» (2015)
 
Les scientifiques ont droit aux droits de l'homme – mais tout individu a aussi droit au progrès scientifique et à ses applications. Cette conférence abordait «The Human Right to Science» à l'exemple de la recherche et de la politique sur les semences. La conférencière principale était Farida Shaheed, la Rapporteuse spéciale des Nations Unies dans le domaine des droits culturels.
 
Voir aussi:
 

Éthique dans les sciences

Dans le cadre de leur thème prioritaire «Intégrité scientifique», les Académies suisses des sciences s'engagent aussi au niveau international.

En Europe: lié à leur coopération avec le groupe de travail «Science and Ethics» des All European Academies (ALLAE), elles étaient responsables pour la prise de position concernant le financement privé dans les sciences (2015).

Au niveau global: entre octobre 2010 et avril 2016, elles soutenaient le «Committee on Freedom and Responsibility in the conduct of Science» de l'International Council for Science (ICSU). À partir de la réunion scientifique «Private Sector – Academia Interactions» de ce comité en 2011, les Académies suisses des sciences organisaient le workshop «Das Spannungsverhältnis von Wissenschaft und Industrie am Beispiel des Sponsoring von Lehrstühlen» en 2012, ce qui aboutissait dans la prise de position de l'ALLEA mentionnée.
 

Membres des Académies suisses des sciences

Centres de compétences :

Académies suisses des sciences
Maison des Académies
Laupenstrasse 7
Case postale
CH-3001 Bern

Tél +41 (0)31 306 92 20
info@akademien-schweiz.ch